L’arithmétique terrible de la misère

Illustration de Caza
Editions du Bélial’
10 septembre 2020
ISBN 2843449685
384 pages

Grâce à Olivier et Erwann du Bélial, voici mon deuxième recueil de nouvelles, somptueusement couvert par Caza, préfacé par Alain Damasio, bibliographé par Alain Sprauel, cette fois entièrement composé de pure science-fiction (ou presque). Voici le sommaire :

La 4 de couv’

Et si, après plus d’un siècle de vie, vous vous retrouviez dans un corps tout juste sorti de l’adolescence ?
Et si, en guise de petit boulot, le huitième cumulé depuis le début du mois, on vous proposait enfin un vrai job : mourir ?
Et si, finalement, votre meilleur ami était ce machin bizarre aux allures de R2-D2 laissé par votre coloc’ dans l’appartement ?
Et si vous n’étiez pas vous, mais le clone de vous ?
Et si Patrick Bateman était… une femme ?
Et si l’Intelligence Artificielle avait déjà gagné ?
En dix-sept récits comme autant de coups de couteau, Catherine Dufour esquisse les contours d’un futur qui ne parle que de nous-mêmes, la place qu’on y prendra et, de fait, la manière dont il nous traitera. Une science-fiction radicale, à l’os, à en faire mal parfois, souvent à en rire, à en pleurer toujours — de joie comme de tristesse.

Tel est ce recueil : un contre-poison à l’infobésité. L’avers du divertir : subvertir.

Alain Damasio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *