Catégorie : Textes intégraux

Brèves de noces

- Arf ! C’est quand j’ai vu les cent gugus débarquer que j’ai demandé à Z ce qui se passait. Il m’a dit : « Je crois que L a quelque chose à te dire ! » Il avait mis notre adresse sur le site Teuf_free. - On était le point de rencontre de toute la région parisienne grand large. De Marseille à Brest.

Brèves de bar

- Oui, oui, de très belles gravures avec une femme et un poulpe. - Un quoi ? - Ca doit être tout froid. - Et ça doit piquer. - Et les petits ? Ca va, les petits ?

Brèves de teuf dans un champ de ?

- C’est des patates. En fait, il y a un nombre qui relie toutes les proportions dans le monde, c’est le nombre d’or. 2,38. Alors tu vois, l’angle du champ, là, en face, ça fait que c’est des patates. - On ne m'avait jamais dit ça. En tout cas, pas à huit heures du mat'. - Il est huit heures du mat' ??? - Freud ? Petipetipetit ! Viens là, mon chien. Merde, il a bouffé le Kinder.

Brèves de teuf au bois de Boulogne

- Chuchon ! Tu viens ? Fous leur la paix, à ces lapins. Ils courent plus vite que toi, n’importe comment. - Moi, quand j’étais petite, j’avais un lapin gris nommé Antoine. Il était hyper-con. - C’est vrai que c’est pas très affectueux, un lapin.

Dépassée, la science-fiction ? [chronique]

Est-elle donc arrivée, la « singularité » de Vernor Vinge, ce scientifique et écrivain de science-fiction américain, qui postulait en 1993 que d’ici 2050, l’humanité aurait créé une intelligence artificielle qui la dépasserait, mettant un terme à l'anthropocène ? Notre capacité à penser, à imaginer plus vite que notre propre science serait-elle perdue ? C’est un peu plus compliqué à admettre que l’essouflement d'un genre littéraire