Sens dessus dessous

Une short dans Libé.

 

 

 

Etre (enfin) comblé-e : la sensation sexuelle, comment dire ? Chaque fois qu’une nouvelle techno commence son show (photographie, cinéma, VR, et aujourd’hui sensidesign), le sexe truste le haut de l’affiche, le bas et quasi-tout le milieu, plus la colle au dos. Alors, pourquoi se fatiguer à sensidesigner ce qui se vend très bien brut de glandes ? Parce que ça se vend encore mieux. L’objectif ? Toujours le même depuis que «sexe» et «société» tentent de coexister : essayer de domestiquer la Bête.