#Lacryma_Christi [blog] Tous les noms ont été changés

vin

[un gramme et des gouttelettes] Grandeur consécutive du bistro

(un bar, un soir)
Justin K. : Jusqu’au XVIIIème siècle, tu vois, l’homme et la femme allaient ensemble à l’église le dimanche. Et puis les hommes ont laissé tomber la pratique religieuse à la Révolution, alors que les femmes ont continué. Parce qu’imagine un homme, n’importe lequel : tu le mets face à un autre homme, même crucifié, en lui disant qu’il doit lui obéir, qu’est-ce qu’il fait ? Passé un certain age, il fait un bras et il se barre au bistro. C’est pour ça qu’il y a un bistro en face de chaque église.

Louis N. : Note que tu prends le même homme et tu lui dis qu’il doit rester debout, à jeun, dans le froid, à regarder un autre homme picoler, même dans un ciboire, il a le même réflexe.

– Moi, je dis : le jour où, dans les églises, on partagera le sang du Christ en plus du corps, ta fréquentation elle fait ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *