Bisons bio dans le Midwest[chronique]

wildidea-93636

Parue dans le Monde Diplomatique. « On dit qu’on est chez soi là où on est heureux, mais ce jour-là, au-dessus de la rivière et de la cabane d’Adolph Fiesler, je me suis rendu compte qu’on est plus souvent chez soi là où on se retrouve coincé. » Pour un petit tour au pied des Black Hills.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *