Une fatwa de mousse de tramway

Une fatwa de mousse de tramway

in Retour sur l’horizon, Ed. Denoël, 2009

Celle là n’est pas une nouvelle de science-fiction écrite par Catherine Dufour, mais une nouvelle de real politik écrite par mon alter ego – mais je n’ai pas de preuves à produire en justice. Merci aussi à Serge Lehman.

 

– La quoi ?

– La potasse.

– J’avais bien entendu.

– Tu vois les générateurs d’oxygène des hôtels orbitaux ? A l’intérieur, il y a une membrane en amiante, une couche de potasse, une membrane en amiante, une couche de potasse. Et la potasse traverse l’amiante. Tu te rends compte ?

– Pas du tout.

– Je t’explique : l’oxygène ne traverse pas l’amiante. Même l’hydrogène ne traverse pas l’amiante. Et la potasse traverse l’amiante ! C’est fabuleux, non ?

– Voilà le mot que je cherchais. Non.

– L’hydrogène, c’est quand même le plus petit atome qui existe, non ? Eh bien, la potasse passe là où l’hydrogène ne passe pas ! Bon sang, je n’arrive pas à comprendre.

– Bon sang, je n’arrive pas à m’intéresser.

– J’ai vu des culots de fonte gros comme mon cul traversés par de la potasse, Kreutz ! Ça passe à travers tout !

– Seiter, promets-moi que tu as autre chose à raconter à ta femme quand tu rentres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *