La perruque du Juge

Peter Pan

in Les ombres de Peter Pan, Ed. Mnémos, coll. Icares, 2004.

Une autre anthologie de Richard Comballot, et ma préférée. Dédicacée à l’affreux petit bonhomme créé par Walt Disney et à son nez comme une pique à bulot.

 

Le Juge se rassit, blanc de farine fraîche, les yeux terribles sous ses lourds rouleaux neigeux. Il reprit l’acte d’accusation d’une main vengeresse, quoique finement manucurée et coquettement poudrée.« Et La Guigne ? Le petit La Guigne ? chuchota désespérément l’avocat. Un des enfants perdus ? N’est-il pas devenu juge ? N’était-il pas amoureux de Wendy qui n’aimait que vous ? Ce pourrait être lui… Non ? Vraiment, Mr. Pan ? Vous ne vous rappelez de rien ? Enfin, ce La Guigne, vous avez égorgé vingt pirates et cent grizzlis avec lui, ça crée des liens, tout de même ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *