La ligue du Lol : la nausée et la langouste [IMHO]

L’analyse des mécanismes d’oppression systémique mis en jeu dans la Ligue du Lol a été très bien faite par d’autres que moi – tous ces articles sont réunis sur un megathread de reddit.

Mais je reste un peu sur ma faim en termes de fonctionnement individuel. Je veux dire : à moi aussi, ça m’arrive de lâcher une bordée à la fois homophobe, sexiste, raciste, grossophobe et putophobe (**** d’$$$$ de ta #### de ta mère maudite, tu vas le pousser, ton gros @  ?). Ça m’arrive quand je suis coincée dans un embouteillage, et qu’un taxi me fait une queue de poisson, soit une fois tous les cinq ans – et ça ne froisse que ma ceinture de sécurité. Mais, dans le cas de la ligue du Lol, nous sommes en présence de dix à trente personnes, grosso modo, qui ont écrit des milliasses de twitts de type @bubulle a un gros cul qui pue. Ils ont traqué les posts et les twitts de @Bubulle, épluché les blogs de @Bubulle, créé des faux comptes, créé des faux followers, archivé des captures d’écran sur Pearltree, bidouillé des photomontages, et caetera. Et des @Bubulle, il y en avait beaucoup. Les témoignages sont concordants : les gus de la ligue du Lol y ont passé des heures chaque jour, pendant des jours, et des semaines, et des mois, et des années. Entre 5 et 10 ans. Un exemple plus précis ? D’après @ericdupin, Hervaud a émis 134 000 tweets sur la période (1). 134 000 tweets. CENT TRENTE QUATRE MILLE tweets. Sur des ANNÉES ! Ces mecs sont restés pendant des ANNÉES coincés dans une Fiat Panda sur les boulevards des maréchaux à six heures du soir – c’est une image. Un être humain ne fait pas ça. Un être humain finit par sortir de sa Fiat en fulminant, claquer la portière, aller s’en jeter un au bar de la Porte de Vanves, et passer à autre chose – en général, un passe Navigo.

Certainement, il y a dans la Ligue du Lol des suiveurs, des suiveuses. Une amie m’a très judicieusement fait remarquer que chez ceux et celles-là, la jouissance d’appartenir à un petit groupe de pouvoir masquait, à leur propres yeux, la jouissance qu’ils et elles éprouvaient à faire souffrir autrui. Mais il y a forcément, dans la Ligue du Lol, au moins un gus enfermé dans sa Panda à vie. Quelqu’un qui a l’air d’un twitto mais qui ordine, sous ses cheveux, de lentes et épaisses nuées de haine en 140 caractères, qui ne sont pas du ressort de l’humanité telle qu’elle va. Des pensées de langouste, en quelque sorte (2). Quelqu’un qui n’a aucun sens d’autrui, mais qui maîtrise parfaitement les règles et les outils de ce monde. Celui-ci, c’est sûr, écrira – a déjà écrit – la plus émouvante, la plus finement calculée des lettres d’excuse. Il sait faire. A vrai dire, il ne sait faire que ça : imiter l’humain. Chez lui, la seule chose qui domine en ce moment, je parie mon cardan que c’est la rage de s’être fait toper. C’est pourquoi je me pose la question : quand on aura bien démonté les mécanismes d’oppression de la ligue du Lol, et que les ligueurs du Lol se seront bien excusés, qu’ils auront tous juré qu’ils ont compris la leçon, est-ce que la langouste aura compris ? Je pense que non. Je pense que dans « comprendre », elle ne lit que « con » et « prendre. » Je pense qu’elle n’attend déjà qu’un moment d’oubli pour recommencer, ailleurs, la même chose. Et ça me fout les grelots pour ces gens qui habitent ailleurs.

Ce qui nous ramène à la solution préconisée plus haut, celle que décrit Titiou Lecoq : démonter « les rapports de domination qui minent notre société dans son ensemble » pour qu’aucune langouste ne puisse, à nouveau, appuyer sur la touche on et ruiner des vies.

N.B. : toutes mes excuses à la langouste, créature sablonneuse, discrète et relativement paisible. J’avais besoin d’une métaphore.

P.S. : et pardon aux Fiats Panda, okay !

(1) @ericdupin ; « 134 000 tweets en 128 mois, ça fait une moyenne de 35 tweets par 24h, soit environ 70 tweets par jour sur une journée « standard ». Le mec bossait quand, en fait ?   »

(2) « Nous sentions qu’il formait dans sa tête des pensées de crabe ou de langouste. Et ça nous terrorisait, qu’on pût former des pensées de langouste sur nos cerceaux, sur les buissons. » (J.-P. Sartre, La nausée)

1 comment for “La ligue du Lol : la nausée et la langouste [IMHO]

  1. Laurent
    17 février 2019 at 9 h 10 min

    Tu fais de la FiatPadaPhobie de base, c’est inadmissible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *