Oreille amère

ina

Sur le site de l’INA, cette nouvelle inspirée par les délicatesses bizarres de l’ASMR.

 

 

 

Ceux qui connaissent le job appellent ça faker. Disons que la moitié du temps, je refais des e-virginités et l’autre moitié, de l’e-enlargement – je crois que le terme exact est « e-largement-surfait ». J’incruste dans une vidéo de l’ISS-Motel des gars qui ne sont jamais sortis de leur bloc, je les identifie dans des private parties au Qatar, je les glisse dans des clips de downtown Nük, je les injecte à des postes-clefs sur Jobeo et Bizrez – je peux même les fourrer dans une sextape avec deux ou trois tops de Hustler. Tout ça pour impressionner la fille d’à côté. Vous savez quoi ? Les gens manquent complètement d’ambition.